Formation et Insertion professionnelle

Formation et microfinance

ÉCIDEC (Echanges Internationaux pour le Développement et la Coopération) Bénin Soutenu en 2006
Partager










Envoyer

Le projet

La population du Bénin est majoritairement jeune et rurale. La pauvreté y est plus importante en zone rurale, et touche particulièrement les femmes.
Avrankou est une commune pauvre du sud du pays. Elle compte 80 400 habitants dont 52% de femmes, et 70% d’analphabètes. Le moteur de l’économie du sud Bénin est le commerce. Avrankou étant située à proximité du Nigéria, c’est un lieu d’échanges et de transactions important.

Ecidec y développe un programme de microfinance qui pourrait concerner à terme 16 000 femmes. Le public visé est féminin car ce sont les femmes qui valorisent le mieux les crédits, au profit de l’ensemble de la famille.

A l’aide de son partenaire béninois, l’association Minonkpo, Ecidec a développé un projet de formation et d’octroiement de premiers crédits à 300 femmes. Minonkpo est chargé de la mise en œuvre quotidienne des activités, et Ecidec fournit le fonds de crédit et en assure le suivi.

Les 300 bénéficiaires ont suivi en décembre 2006 une formation élaborée autour de thèmes tels que le crédit, la gestion du portefeuille, ou l’épargne. En janvier 2007, chacune s’est vue octroyer un prêt lui permettant de débuter ou de consolider une activité économique. Les crédits, d’un montant variant entre 30 et 50 euros, sont contractés pour une période de 6 mois, renouvelable 5 fois.

Chaque femme est accompagnée par l’agent de recouvrement et Minonkpo la soutient en cas de difficulté. Pour favoriser l’émulation et la solidarité parmi les bénéficiaires, celles-ci sont organisées en groupes solidaires de 3 à 5 personnes, et sont associées à toutes les étapes du projet.

Le projet vise prioritairement des femmes analphabètes vivant en milieu semi-rural et n’ayant pas accès au système bancaire car elles n’ont pas les garanties nécessaires à la souscription d’un prêt et n’ont aucune notion de gestion ou trésorerie. Ecidec les intègre dans un système de « crédit-épargne », c’est-à-dire que les femmes s’engagent pendant toute la durée du crédit à constituer une épargne de 20% du capital reçu. Ce système permet de sécuriser leurs économies, traditionnellement stockées dans le foyer et donc fortement sollicitées.

Formation et microfinance

Résultats et impacts

Le projet permet aux bénéficiaires de développer des activités génératrices de revenus et une plus grande autonomie, et ainsi sortir de la spirale de la pauvreté et améliorer leurs conditions de vie. Les nouveaux revenus des femmes renforcent leur sécurité alimentaire et leur pouvoir d’achat, et leur permettent de participer aux frais d’éducation et de santé de leur famille.

Parmi les 300 bénéficiaires, 64% a financé une activité dans le secteur agroalimentaire et le commerce, et 25% dans le secteur des services et de l’artisanat. 4 bénéficiaires ont eu des difficultés à rembourser leurs prêts.

L’association

Association ÉcidecL’association Ecidec a été fondée en 1992 afin de promouvoir les échanges entre des partenaires inégalement développés. Pour contribuer audéveloppement économique des populations les plus démunies, elle mène des actions de lutte contre la pauvreté basées sur le micro-crédit et la formation,au Bénin et au Sénégal.

http://www.ecidec.org

Restez informés

Je m'abonne à la newsletter