Education et Action sociale

Atelier coiffure-soins du visage

Association socioculturelle de la Maison d'arrêt de Sainte (ASCMA) France, Nouvelle-Aquitaine Soutenu en 2010
Partager










Envoyer

Le projet

Le projet présenté à la Fondation a pour but de faire prendre conscience aux femmes de l’importance de leur corps et de les conduire à une restructuration personnelle de l’image d’elles-mêmes. Il s’agit également de mettre l’accent sur les enjeux de la représentation de soi dans la relation avec les autres.

Le corps des détenues subit des dégradations à cause de l’enfermement : cheveux gras et abimés, visages bouffis, cernes…
L’administration pénitentiaire ne met pas de coiffeur à la disposition des détenus. Les hommes peuvent se raser les cheveux, ce qui n’est pas envisageable pour les femmes. Face à ce constat, l’association a mis en place un atelier esthétique pour toutes les détenues. De façon individuelle, elles peuvent ainsi se faire prendre en main, avec une attention toute particulière : elles choisissent leur coupe, leur couleur et bénéficient d’un nettoyage de la peau. Mais pour cela, il faut trouver les fonds nécessaires pour rémunérer la coiffeuse, et acheter différents produits de beauté.

 

Résultats et impacts

La Fondation RAJA-Danièle Marcovici soutient ce projet qui va permettre à ces femmes détenues et ayant perdu toute estime d’elle-même de se reconstruire grâce à une valorisation de leur corps et l’accès à des soins.

L’association

L’association ASCMA (Association Socioculturelle de la Maison d’Arrêt de Saintes) œuvre pour la réinsertion sociale des détenues par le soutien et le développement des activités culturelles, sportives et de loisirs et par des actions d’aide pour améliorer les conditions de détention.

Restez informés

Je m'abonne à la newsletter