La Fondation présente à la COP22

22 novembre 2016

Depuis 2015, la Fondation RAJA-Danièle Marcovici et le Groupe RAJA se sont associés autour du programme d’actions « Femmes & Environnement », lancé à l’occasion de la COP21. L’objectif : mettre en lumière le rôle clé des femmes dans la protection de l’environnement et la lutte contre le dérèglement climatique.

Partager










Envoyer

Plusieurs actions ont été mises en place :

  • Le lancement d’une opération de produits partage dans l’ensemble des filiales européennes du Groupe RAJA, permettant de financer des projets associatifs en faveur des femmes et de la protection de l’environnement. Près de 500 000€ ont déjà été récoltés grâce à cette opération, reconduite en 2017.
  • La réalisation par la Fondation d’une étude inédite partageant des solutions concrètes pour mieux intégrer les femmes dans les projets de protection de l’environnement
  • L’organisation d’un colloque lors de la COP21, au Grand Palais à Paris, au cours duquel des experts internationaux ont partagé leurs expériences et solutions pour mieux prendre en compte les femmes dans la lutte pour le climat.

colloque cop21

Les intervenants du colloque: Hakima El Haite, Philippe Levêque, Fatou Ndoye, Hindou Oumarou Ibrahim, Claudy Vouhe, Vandana Shiva, Corinne Lepage

 

LA COP22 : UNE OPPORTUNITÉ POUR RÉAFFIRMER L’ENGAGEMENT DE LA FONDATION

Cette mobilisation se poursuit à l’occasion de la COP22, 22eConférence des Nations Unies sur le Climat qui s’est tenue au Maroc en novembre2016. Mathilde Bois Dubuc, Déléguée Générale de la Fondation, est intervenue lors de deux évènements organisés dans le cadre de la COP22 et portant sur les liens entre genre et climat :

  • Les Prix « Solutions Genre et Climat » organisés par l’association WECF (Women in Europe for a Common Future) et dont la Fondation RAJA-Danièle Marcovici est partenaire. Décernés lors d’une cérémonie organisée le 14 novembre dans la zone des négociations de la COP22, ces prix mettent à l’honneur la contribution fondamentale des femmes dans la lutte pour le climat, et ont démontré la pertinence d’intégrer l’égalité de genre dans l’ensemble des politiques climatiques.
  • La participation à la remise de prix de deux ministres en exercice, Hakima El Haite, Ministre de l’Environnement du Maroc et Amina Mohammed, Ministre de l’Environnement du Nigéria, ainsi que celle de Lakshmi Puri, Directrice Exécutive Adjointe d’ONU Femmes, témoignent de l’importance de cet enjeu et de cette cérémonie.
  • La conférence « Femmes & Climat : la singularité des femmes » organisée le 12 novembre par la Fondation Yves Rocher – Institut de France, au cours de laquelle Mathilde Bois Dubuc est revenue sur l’impact du dérèglement climatique sur les conditions de vie des femmes, avant de mettre en avant les solutions que peuvent porter les femmes pour lutter contre la dégradation de l’environnement.

La Fondation poursuivra son action pour encourager les femmes à mettre en œuvre des solutions pour protéger l’environnement. Elle vient de décider de soutenir 11 nouveaux projets portant sur cette thématique en France et dans le monde.

Les lauréat et le jury des "Prix Genre et Climat"

Les lauréat et le jury des « Prix Genre et Climat »
Crédits photos: Annabelle Avril – WECF

Restez informés

Je m'abonne à la newsletter