Education et Action sociale

Un lieu d’hygiène et de soin dédié aux femmes sans abris

Samusocial de Paris France, Île-de-France Projet soutenu en 2019
Partager










Envoyer

Le projet

En France, 22% des personnes isolées sans domicile sont des femmes, et 4300 femmes seules ont appelé le 115 à Paris en 2018 (+66% en 10 ans). Très peu visibles car souvent cachées et mobiles pour survivre et échapper aux agressions, ces femmes souffrent aussi du manque de structures d’accueil et d’hygiène adaptées à leurs besoins spécifiques. Alors qu’il existe une quarantaine de bains-douches gratuits à Paris, seulement 10% des femmes les fréquentent, par peur et du fait de la promiscuité, et la majorité des dispositifs d’accueil sont mixtes voire pensés pour un public masculin.

Afin de compléter l’offre parisienne existante et de répondre de façon globale et adaptée aux besoins des femmes sans abri, le Samusocial de Paris a ouvert en mars 2019 un lieu d’hygiène et de soins au sein des bains-douches de Charenton (Paris 12e), exclusivement réservé aux femmes tous les après-midis du mardi au samedi. Le but de ce projet est de proposer aux femmes sans abri, à la fois un lieu d’hygiène où elles se sentiront en sécurité, tout un ensemble de soins médicaux et paramédicaux, un socle de services sociaux et un espace convivial où elles pourront recréer du lien.  Ce projet permettra aussi aux équipes du Samusocial de Paris de mieux cerner et appréhender les besoins de ce public vulnérable qui évite souvent les dispositifs d’accueil de jour.

20femmes sans-abris de la région parisienne accueillies par jour soit environ 5000 usagères par an

L’association

Le Samusocial de Paris a été créé en 1993, son objet principal est la lutte contre la grande exclusion sur le territoire parisien via des équipes mobiles d’aide, des Centres d’Hébergement d’Urgence (CHU), des lieux d’accueil de jour (ESI), un numéro d’urgence (le 115), un pôle de réservation hôtelière, des structures d’accueil médicalisées pour les sans-abris et un accompagnement social.

> Visiter le site de l’association

Restez informé.e.s

Je m'abonne à la newsletter