Education et Action sociale

TREMPLIN

PasserElles Buissonnières France, Auvergne-Rhône-Alpes Projet soutenu en 2019
Partager










Envoyer

Le projet

Concentrant 8% de l’accueil en France, en particulier dans la métropole lyonnaise, la région Rhône-Alpes est la seconde région où s’installent les réfugiés et demandeurs d’asile en France. On dénombre parmi cette population déplacée une moitié de femmes, dont la plupart ont subi des violences dans leur pays d’origine et/ou leur parcours migratoire. Une fois installées, ces femmes connaissent des difficultés pour trouver un emploi (25% d’entre elles sont au chômage), et sont très souvent cantonnées à des métiers liés à l’entretien ou au service à la personne, et à des temps partiels subis, sans que leurs expériences et diplômes ne soient pris en compte.

PasserElles Buissonnière, spécialisée dans le soutien aux femmes en situation d’isolement au sortir de l’exil ou de la maladie, souhaite accompagner 30 femmes réfugiées installées à Lyon dans l’identification des différents obstacles auxquelles elles sont confrontées (difficultés juridiques, sanitaires et isolement social) puis dans la valorisation de leurs compétences pour les orienter vers un emploi choisi. Le projet prévoit un accompagnement individuel assuré par une médecin et une juriste, des ateliers collectifs sur la santé, l’affirmation de soi et la formation professionnelle, des rencontres métiers et des sorties culturelles. Ce projet permettra de redonner confiance en elles aux femmes accompagnées qui gagneront en autonomie, et pourront valoriser leurs compétences et leurs savoir-faire.

 

30femmes réfugiées accompagnées
15ateliers collectifs différents proposés toutes les semaines
12sorties culturelles en lien avec les institutions culturelles lyonnaises et 6 rencontres métiers organisées

L’association

Créée en 2012 par une médecin et une juriste, engagées pendant plusieurs années auprès des populations précaires et migrantes, PasserElles Buissonnières a pour objet principal l’accompagnement de femmes ayant connu la maladie ou l’exil, afin de briser l’isolement généré par ces ruptures. Les activités de l’association s’articulent autour de 4 pôles : élaboration d’un projet professionnel choisi avec un accompagnement global, animation d’un laboratoire expérimental de mise en œuvre du Protocole d’Istanbul relatif aux victimes de torture, formation initiale et continue, et Centre d’Information Médicale Individualisée (CIMI).

> Visiter le site de l’association

Restez informé.e.s

Je m'abonne à la newsletter