Formation et Insertion professionnelle

Femmes et Lutte contre la pauvreté au Bénin

GERES (Groupe Énergies Renouvelables, Environnement et Solidarités) Bénin Soutenu en 2012
Partager










Envoyer

Le projet

Au Bénin, plus d’un tiers de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, dont une majorité en zones rurales dans lesquelles les femmes commencent à travailler à un très jeune âge. Les principales activités génératrices de revenus pour les femmes, notamment la transformation et la vente de produits agricoles (savon de palme, huile d’arachide, farine de maïs), sont physiquement lourdes et chronophages.

La dynamique entrepreneuriale béninoise est portée par les femmes qui, grâce aux revenus qu’elles génèrent, peuvent couvrir les dépenses du foyer (santé, éclairage, éducation).

Le GERES intervient au Bénin depuis le début des années 2000 en appui au secteur de la transformation agro-alimentaire artisanale, afin de proposer aux femmes une alternative durable aux activités manuelles. Leur nouvelle activité génératrice de revenus leur permet de sortir de la précarité et d’améliorer leur condition en substituant aux travaux manuels des services mécanisés de transformation agro-alimentaire.

Le projet consiste à mettre en place 27 éco-plateformes villageoises, proposant des services et équipements adaptables à une large gamme de besoins de transformation alimentaire ou artisanale, ainsi qu’à faire émerger et accompagner 29 coopératives féminines (26 groupements de transformation agro-alimentaire et 3 groupements en charge de l’amélioration de la qualité de l’huile d’arachide). Les éco-plateformes valorisent la production agricole locale : manioc, arachide, palme, maïs, soja.

Grâce au soutien de la Fondation, les bénéficiaires sont formées et appuyées tout au long du projet dans l’élaboration d’une activité rentable. Elles sont suivies mensuellement et reçoivent l’aide quotidienne d’agents de terrain spécialisés.

Femmes et Lutte contre la pauvreté au Bénin

Résultats et impacts

Les 29 coopératives réunissent 530 femmes. Celles-ci voient leurs emplois consolidés et augmentent leurs revenus grâce aux économies d’échelle réalisées. Leurs conditions de travail sont améliorées par la réduction de la pénibilité physique, et une meilleure possibilité d’affectation du temps de travail.

Le projet bénéficie également au développement économique de l’ensemble du département puisqu’il contribue à la création d’emplois pour la maintenance et la gestion des éco-plateformes, et améliore les conditions de vie de 6000 familles d’agriculteurs fournisseurs de matières premières.

 

L’association

Créé en 1976, le GERES est une association à but non lucratif, dont les actions visent à améliorer lesconditions de vie des populations les plus pauvres par la mise en œuvre deprojets qui réduisent la précarité énergétique, préservent l’environnement et limitent les changements climatiques et leurs conséquences.

www.geres.eu/en/geres-benin

Restez informés

Je m'abonne à la newsletter