La Fondation en mission de suivi aux Philippines

1 juin 2015

Du 18 au 30 avril 2015, Mathilde Bois-Dubuc, Déléguée générale de la Fondation RAJA-Danièle Marcovici, et Anne Poterel, Chef de projets, étaient en mission de suivi aux Philippines : l’occasion de visiter et d’évaluer les projets qui ont bénéficié d’un soutien de la Fondation, et d’aller à la rencontre des associations qui agissent sur le terrain et des femmes qui bénéficient de ces projets.

Partager










Envoyer

Au programme : visite des associations Asie Tana Inter Aide (ATIA) et Life Project 4 Youth (LP4Y) à Manille, Enfants d’Asie à Cebu City et Caméléon sur l’île de Panay.

ACCOMPAGNER LES FEMMES MARGINALISÉES DES BIDONVILLES DE MANILLE AVEC ASIE TANA INTER AIDE (ATIA)

Femmes les plus pauvres et isolées des bidonvilles de Manille

Depuis près de 10 ans, ATIA agit auprès des femmes les plus pauvres et isolées des bidonvilles de Manille. Accompagnées à domicile par des travailleurs sociaux, ces femmes reprennent progressivement confiance en elles, et peuvent trouver des solutions à leurs problèmes de façon autonome : accès aux soins médicaux, planning familial, résolution des conflits familiaux, accès à l’éducation pour leurs enfants…

Un service de micro-épargne et des formations à la gestion d’un budget ont également été mis en place pour aider ces femmes à mieux gérer leurs revenus.

Ce projet a été récompensé lors des « Fondation RAJA Women’s Awards » 2014.

En rencontrant ces femmes courageuses qui, malgré leurs grandes difficultés, arrivent à résoudre petit à petit leurs problèmes et réapprennent à rêver, l’équipe de la Fondation a pu mesurer l’impact de ce projet sur leurs conditions de vie.

Neresa, 40 ans, a pu faire hospitaliser son fils malade grâce à l'argent qu'elle a épargné avec l'appui d'ATIA

Neresa, 40 ans, a pu faire hospitaliser son fils malade
grâce à l’argent qu’elle a épargné avec l’appui d’ATIA

RENCONTRE AVEC LES JEUNES MAMANS DE LP4Y

Deuxième association visitée à Manille, Life Project 4 Youth (LP4Y) intervient quant à elle auprès des jeunes filles mères des bidonvilles. Âgées de 17 à 24 ans, souvent sans formation, ces jeunes Jeunes filles mères des bidonvillesfemmes ont un ou plusieurs enfants en bas âge sans solution de garde, et ont donc des difficultés à trouver un emploi. Au sein du centre de LP4Y, entre 40 et 50 jeunes mères acquièrent des compétences professionnelles grâce à la gestion d’une petite activité économique (couture, vente de confiseries, location de lampes solaires).

Elles suivent également des formations (anglais, informatique,culture générale, etc.) et sont accompagnées dans leur recherche d’emploi ou pour créer leur propre micro-entreprise. Une garderie, gérée par les mamans du centre, a été mise en place pour accueillir leurs enfants pendant leurs formations.

Le moment le plus émouvant de cette visite a été la rencontre avec les mamans de l’atelier couture, qui ont confectionné les sacs offerts à chaque collaboratrice RAJA à l’occasion du 8 mars, Journée Internationale des Droits des Femmes : une aventure à laquelle elles sont fières d’avoir participé !

Anarisa, 25 ans et mère d'une petite fille de 3 ans, a rejoint le centre de LP4Y il y a trois ans

Anarisa, 25 ans et mère d’une petite fille de 3 ans, a rejoint le centre de LP4Y il y a trois ans. Avant cela, elle survivait en revendant les ordures qu’elle collectait dans le bidonville. Grâce à LP4Y, elle a gagné confiance en elle, est désormais la manager de la garderie du centre, et permet à sa famille de vivre décemment.

ENFANTS D’ASIE : FAVORISER LA SCOLARISATION ET L’INSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES FILLES

Présente aux Philippines depuis 1998 pour faciliter l’accès à l’éducation des enfants défavorisés, Enfants d’Asie a créé en 2013 un « Training center », avec le soutien de la Fondation RAJA-Danièle Marcovici. Centre de coaching et d’insertion professionnelle, il accueille chaque année une centaine de jeunes lycéennes et étudiantes vivant dans les bidonvilles de Cebu City.

Training center

Elles y bénéficient de cours d’anglais et d’informatique pour renforcer leur niveau scolaire, d’une prise en charge de leurs frais de scolarité, d’une aide à l’orientation pour choisir leurs études, et d’un appui pour trouver un travail.

De belles rencontres avec des jeunes femmes dynamiques, pleines d’enthousiasme et de projets pour leur avenir !

Lovely Jane, 18 ans, est suivie par Enfants d’Asie depuis plusieurs années.

Lovely Jane, 18 ans, est suivie par Enfants d’Asie depuis plusieurs années. Elle rentre en 3e année d’université et veut devenir assistante sociale, afin d’aider à son tour les enfants des bidonvilles.

DANS LES MAISONS D’ACCUEIL DE CAMÉLÉONméthode originale de thérapie par les arts du cirque

La dernière association visitée par l’équipe de la Fondation, Caméléon, agit depuis 1998 pour protéger, réinsérer les petites et jeunes filles victimes d’abus sexuels (principalement des cas d’inceste) et leur permettre de se reconstruire.

Accueillies pour 3 à 4 ans au sein de deux maisons d’accueil situées dans la campagne de l’île de Panay, les jeunes filles bénéficient d’un suivi psychologique et médical, d’une aide juridique, et participent à des activités récréatives et sportives. Elles apprennent ainsi à redevenir des enfants et à surmonter leurs traumatismes, avant de retrouver leur famille et poursuivre leurs études.

L’association a mis en place une méthode originale de thérapie par les arts du cirque, inédit aux Philippines, pour redonner à ces jeunes filles confiance en elles et en la vie. Et elles ont du talent, comme l’équipe de la Fondation a pu le constater lors d’un petit spectacle.

Caméléon a également créé un réseau de jeunes ambassadeurs qui sensibilisent les habitants et les autorités de leurs villages aux Droits de l’Enfant, notamment pour prévenir les cas d’abus sexuels. Des rencontres riches en émotions avec ces jeunes dont l’objectif est de « transformer leur pays en une société où chaque enfant aura un meilleur avenir, et redonner le sourire à tous les enfants ».

EN SAVOIR PLUS SUR LES ASSOCIATIONS…

Restez informés

Je m'abonne à la newsletter